Liverpool - Terrain en décroissance

 

Emmanuèle Cunningham Sabot, Victoria Pinoncély, Norma Schemschat, Alix Sportich du Réau

 

S2, 12 crédits : 6 crédits (préparation) + 6 crédits (voyage)

Semaine intensive : lundi 23 mars - vendredi 27 mars 2020

 

Let Liverpool decline“ : la semonce de Margaret Thatcher des années 1980 nous ouvre tout un programme pour ce voyage !

 

Liverpool - plus grand port de commerce de l’Empire britannique au XIXe siècle et aujourd’hui sixième plus grande ville du pays - est forte d’un passé glorieux et d’un poids démographique conséquent. Elle fait néanmoins face actuellement à des problèmes de déséquilibre métropolitain. En 2014, la mairie de Liverpool a commencé à vendre des maisons délabrées dans le quartier de Wavertree pour £1, dans la rue renommée “la moins chère d’Angleterre”. Le prestigieux prix d’art Turner Prize a été remporté en 2015 par le groupe Assemble pour leur travail sur les maisons délabrées du quartier de Toxteth, une première. Aujourd’hui ville multiculturelle en pleine reconversion, elle surf sur le tourisme des Beatles, le redéveloppement urbain (Liverpool One ou Albert Docks) ou encore le maketing culturel (Capitale européenne de la Culture 2008, docks classés UNESCO) pour tenter d’endiguer sa décroissance.

 

Laisser décliner Liverpool : abandon délibéré ou politique du déclin ? Après un semestre de séminaire sur les Territoires en Décroissance, le voyage à Liverpool complète les interventions des chercheurs et des praticiens et offre aux étudiants l’opportunité d’étudier in situ les causes et les manifestations de la décroissance urbaine.

 

Validation :

Compte-rendu et analyse du terrain