Violence, Dogme & Territoires : Usages du passé dans l’islamisme contemporain

Ce séminaire de recherche est organisé par :

- Pr. Gilles Kepel (Directeur de la Chaire Moyen-Orient Méditerranée - PSL)
- Pr. Mohammad-Ali Amir-Moezzi (Directeur d’études - EPHE)
- Pr. Bernard Rougier (Professeur à l’Université Paris III – Sorbonne Nouvelle, membre Senior de l’Institut Universitaire de France)
- Alexandre Kazerouni (chercheur en postdoctorat - ENS)
- Aurélie Daher (Maître de conférences à l’Université Paris-Dauphine)

S1, 6 crédits

L’irruption spectaculaire d’une violence se réclamant du djihad, depuis les vidéos de décapitations d’otages par Daesh en Irak ou en Syrie jusqu’aux attentats en France depuis l’affaire Merah en mars 2012, pose aux sciences humaines et sociales des questions fondamentales sur les usages de la tradition islamique par des acteurs politico-religieux d’aujourd’hui. Comment, par qui et pourquoi s’effectue la sélection dans le corpus sacré de l’islam de concepts qui font sens dans le contexte contemporain et construisent un Grand Récit mobilisateur ? Pour quels motifs et selon quelles procédures ont été reléguées d’autres interprétations moins belliqueuses ? Quelle est la part du chiisme, du sunnisme, et des diverses traditions interprétatives, des Frères musulmans aux salafistes, dans l’émergence de ce discours qui mêle un vocabulaire ancien et une syntaxe contemporaine ? Quelles sont les solutions proposées par les intellectuels musulmans à la violence et l’intolérance ? Quelles comparaisons sont pertinentes avec d’autres religions, d’autres contextes historiques, quelles porosités se construisent avec des idéologies radicales de l’ultra-gauche à l’extrême-droite ? Combinant l’approche par les textes classiques comme contemporains à l’étude des milieux sociaux les plus contrastés, le séminaire a pour ambition d’élaborer des hypothèses heuristiques nouvelles pour décrypter des processus complexes. Chaque intervenant est invité à parler environ 30 minutes, le temps restant étant consacré à l’échange avec la salle.

Ce séminaire mensuel se tient les mardis, de 19H à 21H, en Salle des Actes (45 rue d’Ulm, 75005 Paris)

Mode de validation du séminaire :
Construction d’un projet de recherche à l’interface entre une discipline scientifique choisie avec l’étudiant - de préférence celle de sa formation universitaire - et le monde musulman contemporain. Ce projet de mémoire qui devra prendre la forme d’un document écrit d’une dizaine de pages sera présenté lors d’un oral d’évaluation en mai 2018.

Ce séminaire comporte 12 séances de 2H sur l’ensemble de l’année, soit 24h d’enseignement au total (6 Crédits ECTS).

Pour recevoir l’ensemble des invitations, dates et thèmes des séances, ainsi que des informations sur le mode de validation, merci d’envoyer un mail à l’adresse du séminaire : gilleskepel.ulm@gmail.com