Accueil / Enseignements / PSL Week 2024 / PSL Week War-torn Syria

PSL Week War-torn Syria

PSL Week Syrie : conflit et crimes de guerre, exil et asile, justice internationale

Organisation : Leïla Vignal, Professeure de géographie à l’ENS, spécialiste du Moyen-Orient et de la Syrie

Au cours de ces cinq jours, et à partir de l’exemple du conflit syrien, débuté en 2011, nous explorerons en particulier le lien entre modalités du conflit, constitution d’une diaspora transnationale de réfugiés, et enjeux de justice et de documentation d’un conflit.

Le cours articule sessions de cours, sessions de séminaires, table-rondes. Il a lieu en français et en anglais, selon les interventions. Aux cadrages proposés par Leïla Vignal se conjugueront des interventions de chercheuses et chercheurs et de praticien.ne.s.

Le Lundi 4 mars sera consacré à l’exposition des dynamiques du conflit syrien. Avec Ziad Majed, politologue, professeur à l’American University of Paris.

Le Mardi 5 mars portera sur la formation d’une diaspora de réfugiés, qui fonctionne comme une Syrie « transnationale ». Avec Franck Mermier, anthropologue, CNRS.

Le Mercredi 6 mars explorera la très grande diversité des parcours et des situations des Syriennes et Syriens face à l’asile et aux dispositifs de protection, nationale ou internationale. Avec Adrian Foucher, docteur en géographie, université Gustave Eiffel ; Flora Penot, doctorant à MIGRINTER, Université de Poitiers ; Anthony Berginc, chef de section à l’OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides).

Le Jeudi 7 mars sera consacré à la question du droit humanitaire international et de la justice. Avec Bassem al-Ahmad, fondateur de Syrians for Trust ; Clémence Bectarte, avocate au barreau de Paris, spécialiste des questions de droit international humanitaire ; Garance Le Caisne, journaliste ; Raphaëlle Nollez-Goldbach, juriste, CNRS/ENS.

Projection l’après-midi (amphithéâtre Daniel Cohen) du documentaire Les Âmes perdues en présence de et en discussion avec sa co-réalisatrice, Garance Le Caisne, et avec Clémence Bectarte.

Le vendredi 8 mars questionnera les sources et la construction de l’information dans le contexte d’un pays en guerre, en faisant dialoguer plusieurs points de vue : journalisme, société civile, organisations internationales, recherche en sciences sociales. Avec Bassel Kaghadou, ancien coordinateur du National Agenda for the Future for Syria ; Hala Kodmani, journaliste à Libération ; Maena Berger, doctorante en sociologie, EHESS.

La lecture d’articles en français et en anglais est demandée avant la PSL Week afin d’assurer un niveau de connaissances générales commun. La liste en sera communiquée aux inscrit.e.s au cours ultérieurement. L’ouvrage de Leïla Vignal (Vignal, Leïla, 2021. War-Torn : the Unmaking of Syria (2011-2021), London : Hurst Publishers, 2021) peut servir d’introduction (disponible à la bibliothèque de l’ENS).