Théories et sociologie politique des relations internationales

 Attention !!! Pour l’année universitaire 2021-2022, le système des pré-inscriptions pour les cours du département est maintenu. Vous pouvez vous inscrire ici.

Théories et sociologie politique des relations internationales

S1, 24 heures, 12 séances, 6 crédits (ECTS)

Mardi 10h-12h

Pierre Ramond

Contact

Pierre.ramond@ens.psl.eu

Salle

Salle Weil (45 rue d’Ulm). 

Dates

21/09 ; 28/09 ; 5/10 ; 12/10 ; 19/10 ; 26/10 ; 9/11 ; 16/11 ; 23/11 ; 30/11 ; 7/12 ; 14/12

Inscription dans des parcours

Le cours fait partie du parcours de Master Humanités PSL Moyen-Orient Méditerranée et de l’offre d’enseignement du Centre Interdisciplinaire d’études sur le nucléaire et la stratégie (CIENS – Département Géographie et Territoires)

Le cours peut également être validé dans le cadre de la Mineure Géopolitique et Diplomatie du DENS, du Parcours Politiques Publiques, et (à confirmer) de la Mineure Etudes européennes du DENS.

Présentation

L’études des relations internationales est marquée par un paradoxe. D’une part, la politique, les interactions sociales, les luttes de pouvoirs semblent se dérouler, de plus en plus, de façon transnationale : l’économie, la santé, le commerce, la vie familiale des individus, les rapports de pouvoir au sein des entreprises, l’alimentation, dépendent de façon croissante d’évolutions globales, internationales, transfrontalières. Malgré cela, les théories des relations internationales sont relativement peu connues : il ne s’agit pas d’une discipline universitaire à part entière en France, et la plupart des principaux théoriciens des Relations Internationales ne sont pas traduits en français, à de rares exceptions près.

Ce cours vise à combler ce manque et à fournir des outils conceptuels et méthodologiques pour étudier les phénomènes globaux et internationaux. Comment peut-on utiliser les théories des relations internationales pour étudier des objets transnationaux ? Comment faire de la sociologie politique en y intégrant une perspective internationale ? Est-il nécessaire d’inventer de nouveaux cadres théoriques pour comprendre les phénomènes insérés dans la mondialisation ou bien faut-il simplement adapter les outils de la sociologie politique à des phénomènes dont l’échelle change, mais pas la nature ?

Pour répondre à ces questions, ce séminaire propose une série de 12 séances, chacune composé de trois parties : 1) un cours magistral 1h/1h20 sur les théories, les approches et la méthode des relations internationales 2) une lecture hebdomadaire d’un article qui sera discuté en classe 3) un exposé qui visera à appliquer des théories et méthodes d’études des relations internationales à un sujet concret et contemporain, lié aux sujets de recherches des étudiants. 

Objectifs de l’enseignement

  • Se familiariser avec les travaux classiques et contemporains de théorie des relations internationales.
  • Comprendre les principaux concepts et les principales méthodes d’études des relations internationales, soit pour fournir des outils supplémentaires aux recherches que les élèves mèneront dans le cadre de leurs recherches, soit pour préparer à des épreuves et concours de l’administration nationale (Quai d’Orsay, ENA).
  • Comprendre quels sont les acteurs des relations internationales, comment se constitue la scène des relations internationales ; réfléchir aux mutations des pratiques des relations internationales, pour ceux qui envisagent de travailler dans la diplomatie, dans la fonction publique internationale, ou dans des organismes internationaux.

Validation

  • (en groupe) Exposé sur un sujet lié au parcours pour lequel les élèves souhaitent valider l’enseignement. Les sujets des exposés, indiqués dans le plan des séances ci-dessous, seront attribués lors de la première séance de l’année. 40% de la note finale.
  • (individuel) Fiche de lecture d’un ouvrage de la bibliographie (à rendre pour la neuvième séance. 50% de la note finale
  • (individuel) Participation à la discussion à propos de la lecture hebdomadaire (10% de la note finale)

Précisions concernant la fiche de lecture

La fiche de lecture doit être remise imprimée lors de la neuvième séance et envoyée au préalable en version numérique par mail, en précisant dans l’objet « Théories des relations internationales | Fiche de lecture » ; le titre du document Word doit être RI. NOM.PRENOM.docs).

L’ouvrage est choisi au sein de la bibliographie. Il doit s’agir d’un des ouvrages signalés par un astérisque, à moins d’une dérogation accordée par l’enseignant.

Les points suivants devront être abordés :

  • Présentation de l’auteur et du contexte de parution de l’ouvrage (1 point)
  • Présentation de la thèse centrale du livre, des idées principales qui l’accompagnent, des arguments utilisés pour les défendre, des sources mobilisées. Présentation du plan du livre et de ses principales articulations. (8 points)
  • Analyse critique de la thèse de l’auteur (10 points) : a) Que pensez-vous de sa thèse en partant des connaissances tirées du cours et de vos autres lectures ? La démonstration est-elle convaincante ? Les données sont-elles suffisantes pour appuyer le propos et le nourrir ? ? (6 points) b) Quelles questions soulève pour vous la lecture de cet ouvrage ? (4 points)

La présentation sera également notée sur un point : Document Word, Times New Roman, Caractère 12, interligne simple. La présentation doit être cohérente et claire.

Longueur 10000 signes espaces compris avec une marge de +/- 10%.

Le document doit être accompagné d’une bibliographie en lien avec le sujet, qui n’est pas à comptabiliser dans la limite des 10000 signes.